Dans le jeu des 7 familles, si l'on demande Soubise ou Guéméné on peut déjà se pourlécher les babines !

Charles de Rohan, dit le maréchal de Soubise, vécut au début du XVIIIième siècle. Ce fut  un homme de guerre et un ministre français, mais si l'on peut admirer ses divers exploits, on peut tout autant apprécier l'homme.

Libertin, grand bibliophile, mélomane (il fit installer le premier kiosque à musique de France,  dans les jardins du château parisien de la Muette) et même gastronome, il se fit une gloire avec la sauce aux oignons dont il agrémentait ses canetons. La sauce Soubise accompagne aussi bien les œufs durs que certains rôtis de veau ou des légumes.

Bien que marié successivement à trois femmes (on décède souvent de couches, jeune à cette époque ! Il renvoie la dernière),il ne laisse pas de fils et son titre de duc de Rohan-Rohan s'éteint avec lui, celui de prince de Soubise passant à son cousin et gendre Henri de Rohan, prince de Guéméné .

De la sauce on en arrive à l'andouille !